OPTIMISME, IMAGE DE SOI ET ANXIETE
Publiée le mardi 19 mars

Comment définir l’optimisme ? Est-ce un trait de personnalité ? Une stratégie d’adaptation aux situations rencontrées dans notre vie ? Est-il possible d’avoir une vision plus optimiste des circonstances ? En quoi cette attitude permet d’avoir une meilleure image de soi et de réduire l’anxiété ?   

L’optimisme est la capacité à considérer que la probabilité que des événements positifs adviennent est supérieure à celle de voir des événements négatifs survenir. Il y a deux sortes d’optimisme : 

celui qui est un trait de personnalité, une façon générale de voir la vie et celui lié à une situation donnée.

La vision optimiste garantit une meilleure faculté de rebond après un échec et a un impact positif sur le sentiment de bien-être. Elle permet de mieux s’adapter aux circonstances de la vie et, en se donnant les moyens d’influer sur ce qui nous arrive, d’améliorer l’image de soi et de réduire l’anxiété générée par la perception du futur.

Alors qu’elle est la différence entre quelqu’un d’optimiste et un autre pessimiste ? Comment peut-on modifier sa perception des choses et se donner la capacité d’agir sur le cours de sa vie.  

Une de mes clientes, en période d'essai, a une vision très pessimiste de son avenir, elle pense ne pas pouvoir rester à ce poste et a l’impression de tout faire de travers. Débordée, elle n’arrive pas à prendre du recul, a du mal à communiquer avec sa n+1 et à comprendre ses attentes, se laisse submergée par le stress et me dit : « De toute façon, plus ça va, plus j’ai l’impression de reculer, je n’y arriverai jamais ».

Une partie du travail que nous avons fait ensemble a consisté à repérer les progrès, même infimes qu’elle a fait depuis sa prise de fonction, à identifier les remarques positives de sa n+1, à repérer les exceptions qui permettent de ne pas généraliser et à faire la part de choses entre ce qui relève de sa responsabilité et ce qui peut être attribué à des éléments extérieurs.

Je vous propose ici de détailler les mécanismes que nous avons mis en œuvre pour modifier sa perception de l’avenir, de pessimiste à plus optimiste, et ainsi lui redonner une marge de manœuvre pour agir.  

  • Comment est-ce que j’explique ce qui m’arrive : cause interne ou externe

Est-ce que j’attribue aux événements des causes externes à moi « J’ai échoué aux examens parce que mon voisin faisait trop de bruit » ou des éléments internes « J’ai échoué parce-que je n’avais pas révisé la bonne leçon ».

Selon cette classification, le style explicatif interne permet de mieux se sentir capable d’agir sur une situation donnée. « La prochaine fois je réviserai la bonne leçon "

  • Sentiment d’impuissance et style explicatif : facteur stable global ou instable spécifique

Dans la vision pessimiste :

la personne attribue ses échecs à des causes internes et stables « j’ai toujours été mauvais en français » et a tendance à généraliser « Je ne suis pas fait pour les études »

et ses réussites à des facteurs instables et spécifiques « J’ai eu de la chance ce jour là »

Dans la vision optimiste :

Il s’agit de chercher les facteurs instables dans l’échec « Je ne suis pas en forme en ce moment » et spécifiques « je n’ai pas beaucoup révisé cette matière »

et dans le succès des facteurs stables et globaux « Je suis quelqu’un de compétent ».

Ainsi, ma cliente a identifié les dossiers clients dont elle n’est satisfaite et sur lesquels elle a eu des remarques négatives de la part de sa n+1 :

  • Facteur instable : j’ai manqué de temps car je n’ai pas toutes les informations nécessaires sur les assortiments de produits et les prix à proposer, la prochaine fois je pourrai gagner du temps
  • Spécifique : j’ai une connaissance insuffisante de ce pays, je dois mieux me renseigner sur les enjeux et les contraintes

Elle a aussi identifié les dossiers sur lesquels elle a eu des retours positifs. La première étape a consisté à se les approprier, car elle ne les voyait plus.

  • Facteur stable global : « Je sais monter un dossier client »

Ainsi, en faisant la distinction entre ce qui relève de soi (facteurs internes) et des circonstances (facteurs externes), en considérant chaque situation comme unique (spécifique), en identifiant ce qui est temporaire (instable) et ce qui est permanent (stable), chacun peut avoir une vision plus optimiste des évènements et élaborer les stratégies d’adaptation appropriées en fonction des évènements qu’il rencontre dans sa vie.

Cette capacité à se donner une marge d’action a une forte incidence sur l’amélioration de l’image de soi, je sais faire des choses, tout n’est pas ma faute, il est possible de m’améliorer. De même, en se donnant les moyens d’influer directement sur le cours de sa vie au lieu de le subir sans rien pouvoir faire, la personne réduit son anxiété vis-à-vis du futur.

Il ne s’agit pas d’un optimisme béat et déconnecté de la réalité, mais d’avoir une vision plus juste des aléas de notre vie et se donner la possibilité de réagir en fonction des circonstances.

Je vous invite à faire l’exercice la prochaine fois que vous serez en situation d’échec... et aussi en situation de succès.

 

Cet article est inspiré du livre de Rebecca Shankland La psychologie positive –– Dunod 2014

Elan et Talents cité dans 

Entretiens annuels : comment annoncer de mauvaises nouvelles à un collaborateur ?

 

TEMOIGNAGES


 

Adélie I., Responsable RH, cabinet de recrutement

« Je suis très reconnaissante envers Delphine, pour ce coaching qui m’a beaucoup apporté. 

De nature assez réservée, je me suis sentie tout de suite à l’aise. J’ai pu ainsi aborder les points cruciaux de ma posture professionnelle, comme ceux de ma vie plus personnelle lorsqu’ils faisaient écho. Je salue le professionnalisme de Delphine: une bienveillance continue et des pistes concrètes, qui m’ont permis de me confronter à mes freins et de comprendre comment je pouvais les lever.
Aujourd’hui, j’avance dans ma vie professionnelle avec beaucoup plus de recul et de sérénité. Et j’ai toujours une pensée pour Delphine dans mes moments de réussite ! »

Nathalie L. Responsable de la communication

« Où vais-je ? Que fais-je? Ces questions tournaient en boucle dans ma tête de « fille de com» presque quarantenaire. 

J’avais envie d’autre chose, de nouveaux défis alignés sur mes valeurs et aptitudes, me connaitre et trouver la bonne voie professionnelle. J’étais face à un mur, ne sachant qu’elle était cette voie. Delphine m’avait été chaudement recommandé par un ami. Rapidement nous avons identifié ensemble objectifs et plan de match. Sa clairvoyance, écoute et faculté à traduire mes compétences et qualités en réelles opportunités pro m’ont aidé à franchir ce mur. J’ai ainsi changé d’entreprise pour un poste avec plus de responsabilités, en phase avec mes attentes et valeurs. L’avenir reste ouvert pour moi et « sky is the limit » grâce aux conseils et réponses amenés par Delphine. Un cadeau à se faire, incontestablement »

Antoine B., Manager développement commercial, création d’entreprise

« Delphine m’a accompagné dans le cadre d’une prise de poste. Il s’agissait pour moi d’un cap à passer. 

J’ai pu prendre conscience de certains points de blocage et les lever à travers de nombreuses mises en situation, de façon très concrète. Ce travail m’a permis de mieux gérer mon temps et mes priorités au quotidien, de mieux déléguer et d’être à l’aise et direct dans mes interactions professionnelles et personnelles. Je me sens aujourd’hui prêt pour développer mon business et relever mes défis professionnels. »

 
Axelle de L., maman de Flore en prépa Bio

«  Delphine Schapira a coaché ma fille en 2018 dans le cadre de sa réorientation à Bac +1. 
Sa méthode combine un questionnement pertinent et une visée pragmatique. 

Grâce à cet accompagnement, ma fille a pu identifier son projet professionnel est définir les parcours de formation pour y accéder.  
Un travail mené sereinement dans un format court."

Marie de B., maman de Constance et Valentine

« Delphine a accompagné mes deux filles en 1ère année de licence et en 1ère.. résultats spectaculaires pour les deux, ressorties avec une meilleure connaissance de leurs aptitudes et un objectif précis d'orientation... Elles ont eu le déclic. Le calme, la bienveillance, l'écoute et le grand respect de la personnalité des jeunes fait de Delphine un coach que je recommande fortement. »

Zoe, Elève en première S

Quand j’ai rencontré Delphine, j’aurai préféré me casser le pied plutôt que faire des études. 

Elle m’a aidé à reprendre confiance en moi, à retrouver ma motivation et à savoir ce que je voulais vraiment faire. Aujourd’hui, je suis en terminale S et l’année prochaine, je veux faire des études de médecine.

Rosanna, Elève en première ES

Étant en première, j’ai décidé d’aller voir Delphine dans un premier temps pour m’éclaircir au sujet de mon orientation post bac. 

Je ne savais pas ce dont j’avais envie et ce dont j’étais capable. Nous avons surtout travaillé sur moi, ce que j’aime, ce dont je suis capable, j’ai identifié mes facilités. Grâce à ce premier travail j’ai pu savoir ce que je valais et gagner en confiance en moi. Pendant les autres séances j’ai pu creuser des pistes précises (contenus de métiers, formations…). Pour résumer, le travail avec Delphine m’a éclairci sur mes choix futurs. Merci, Delphine, pour cet accompagnement de qualité.

 

* À LIRE

  • « Les quatre accords Toltèques », Miguel Ruiz

  • « Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des Murs » Marshall B. Rosenberg


 

Delphine Schapira Madeline

Boulogne-Billancourt ou Paris

Tél. 06 61 11 45 39

delphine.schapira@elanettalents.com

  Suivez nous