Réussir dans son nouveau job
Publiée le vendredi 14 juin

Prise de poste, période d’essai : six étapes pour assoir votre légitimité et vous rendre indispensable

Vous démarrez un nouveau job, vous êtes en période d’essai ou nouvellement promu, les 100 jours qui s’annoncent sont décisifs. C’est le moment de faire vos preuves, auprès des équipes, de vos collègues, de votre n+1.

Certains vieux démons peuvent se réveiller, confiance en soi, stress, syndrome de l’imposteur, sentiment de ne pas être à la hauteur ne sont pas loin.

Alors, voici 6 étapes auxquelles je vous propose de réfléchir pour prendre vos marques, susciter la confiance

de vos interlocuteurs et faire la différence dans cette période à fort enjeux.

Prendre le temps de l’observation - Accepter de ne pas tout maîtriser - Nouer des relations avec vos collègues - Comprendre les enjeux du poste - Définir ses priorités - Construire un plan d’action

  • Prendre le temps de l’observation

Ne grillez pas les étapes. Soucieux de faire bonne impression, certains ont tendance à se précipiter, à faire comme s’ils avaient tout compris tout de suite. C’est la course aux objectifs, la précipitation. Or, il est important, pendant les deux ou trois premières semaines, de prendre le temps de comprendre la culture de l’entreprise, qui fait quoi, qui sont les interlocuteurs stratégiques et lesquels peuvent être des soutiens, qui prend réellement les décisions, quelles sont les ressources, où sont les risques.

C’est le moment de rencontrer vos collègues, de vous familiariser avec les codes, de poser des questions. Parfois, il s’agit de simples détails, ainsi, un de mes clients costume cravate, s’est rendu compte que sa cravate le mettait en porte à faux avec ses nouveaux collègues.

  • Communiquez, même si vous ne maîtrisez pas tout

Vous ne comprenez pas tout, vous avez des interrogations sur certains process, les circuits de décisions ne sont pas clairs. Vous êtes submergé d’infos, dans un environnement nouveau que vous devez vous approprier. Vous ne savez pas comment vous positionner.

Le risque est de vous renfermer et de ne pas oser communiquer, ou de ne pas oser prendre de décision.

Alors, communiquez sur l’état d’avancement de vos missions, quelles sont les infos que vous avez et celles qui vous manquent. Communiquez avec votre responsable et avec vos équipes.  

Une de mes clientes avait constamment l’impression d’être prise de court, n’osait pas dire ce qui n’allait pas, pensait devoir tout savoir auprès de ses équipes. Sa n+1 le prenait pour un manque de transparence et ses équipes ne lui faisaient pas confiance. Le cercle vicieux s’est rompu quand ma cliente a choisi de tenir informé sa n+1 de ses actions, y compris quand elle avait des problèmes et de poser des questions aux équipes. Elle s’est donné le droit de ne pas tout savoir.  Sa chef s’est senti rassurée et les équipes valorisées. En particuliers quand vous ne maîtrisez pas tout, il s’agit de trouver le bon niveau d’informations, en posant des questions, en observant les réactions de vos interlocuteurs, en vérifiant que vous avez compris et que vous êtes compris.

  • Nouer des relations avec des collègues

Là aussi, sortez de votre coquille, ces premières semaines sont le moment de nouer des alliances. Repérez les réseaux qui soutiennent et ceux qui freinent. Construisez des relations solides avec les collègues qui vous sont acquis et rapprochez-vous de ceux qui sont neutres ou hésitants et faites-en des alliés. Au début, ne perdez pas de temps avec les opposants et attachez-vous à confirmer le soutien de vos responsables.

Ainsi, cette responsable de la communication a fait alliance avec 3 personnes de son équipe. La quatrième qui voulait le poste était clairement récalcitrante. Au bout, d’un mois et demi, quand l’alliance était faite avec le reste de l’équipe, et qu’elle avait le soutien de son n+1, elle a pu la recadrer au cours d’un échange en tête à tête en lui fixant des limites et des objectifs clairs. Une autre de mes clientes a pu faire front face à un client très exigeant en se rapprochant d’une de ses collègues qui l’a aidée à comprendre son mode de fonctionnement. Un autre client, responsable de centre de profit avec des responsabilités fonctionnelles a repéré pour chacun des services une personne avec laquelle s’allier.

  • Comprendre les enjeux du poste

Qu’est-ce que mon n+1 attend de moi, pourquoi ai-je été recruté/promu ? Qu’est-ce que je peux apporter à l’entreprise ? Quelle est ma valeur ajoutée ? Pour quelles compétences m’a-t-on choisi ? Quelles sont les attentes de mon équipe ? de mes collègues ? de ma hiérarchie ? Ne vous trompez pas d’objectif.

Ma cliente responsable de la communication a eu tendance dans un premier temps à protéger son service débordé par les demandes extérieures en disant non. Elle s’est ensuite rendu-compte, qu’on attendait d’elle qu’elle unifie les communications du groupe et qu’elle devait mettre en place des process pour permettre à son équipe de gérer les demandes extérieures de façon plus efficace. Le responsable du centre de profit a arrêté de perdre du temps avec certains services transverses pour se concentrer sur ceux réellement générateur de chiffre d’affaires, le cœur de sa mission est de développer les clients et non de fédérer les services.  

  • Définir ses priorités

La gestion des priorités est un sujet particulièrement crucial quand on démarre un nouveau job. Tout semble urgent, on veut bien faire, dire non semble difficile, voire impossible.  Le manque de maîtrise du poste et de connaissance du service ou de l’entreprise rendent la hiérarchisation des tâches ardues. En particuliers, à des postes à responsabilité, il faut à la fois se plonger dans le quotidien, répondre aux demandes de l’équipe et réussir à se projeter dans l’avenir, construire une vision à moyen ou long terme tout à gérant le court terme.

Il s’agit ici de s’appuyer sur l’analyse des enjeux du poste pour gérer les urgences et les infos qui arrivent de toutes parts. A ce stade, il est impératif d’instaurer des plages de réflexion dans la semaine qui permettront d’éviter de faire des erreurs en ayant trop le nez dans le guidon et de commencer à réfléchir à plus long terme.

  • Construire un plan d’action

Prenez le temps de construire votre vision à moyen et long terme. Il est cependant important que l’on voit rapidement les résultats de vos actions. Il s’agit de se concentrer sur des Quick Win, actions à court terme, qui montrent que vous commencez à faire bouger les lignes et qui vous permettent d’assoir votre crédibilité et votre autorité. Portez votre attention sur les problèmes les plus simples, les aberrations, les oublis, identifiez des synergies. La responsable de communication a instauré des règles pour répondre aux emails qui pouvaient se perdre, son service répond désormais dans l’heure quand le délai pouvait se compter en jours auparavant. Le responsable de centre de profit a mis en place une base de données clients communes aux différents services.

A ce stade, ne cherchez pas la solution idéale, vous pourrez ensuite présenter une stratégie construite. Il est cependant important de comprendre combien de temps vous avez pour le faire et de vous renseigner sur le planning budgétaire. 

La prise d’un nouveau poste est une course de fond, procéder avec méthode, sans griller les étapes, prenez le temps de la réflexion. Demander un feedback à votre n+1 au bout de 1 ou 2 mois pour pouvoir rectifier le tir si besoin. Et n’oubliez pas de prendre soin de vous pour rester en forme et lucide.

Elan et Talents cité dans 

Entretiens annuels : comment annoncer de mauvaises nouvelles à un collaborateur ?

 

TEMOIGNAGES


 

Adélie I., Responsable RH, cabinet de recrutement

« Je suis très reconnaissante envers Delphine, pour ce coaching qui m’a beaucoup apporté. 

De nature assez réservée, je me suis sentie tout de suite à l’aise. J’ai pu ainsi aborder les points cruciaux de ma posture professionnelle, comme ceux de ma vie plus personnelle lorsqu’ils faisaient écho. Je salue le professionnalisme de Delphine: une bienveillance continue et des pistes concrètes, qui m’ont permis de me confronter à mes freins et de comprendre comment je pouvais les lever.
Aujourd’hui, j’avance dans ma vie professionnelle avec beaucoup plus de recul et de sérénité. Et j’ai toujours une pensée pour Delphine dans mes moments de réussite ! »

Nathalie L. Responsable de la communication

« Où vais-je ? Que fais-je? Ces questions tournaient en boucle dans ma tête de « fille de com» presque quarantenaire. 

J’avais envie d’autre chose, de nouveaux défis alignés sur mes valeurs et aptitudes, me connaitre et trouver la bonne voie professionnelle. J’étais face à un mur, ne sachant qu’elle était cette voie. Delphine m’avait été chaudement recommandé par un ami. Rapidement nous avons identifié ensemble objectifs et plan de match. Sa clairvoyance, écoute et faculté à traduire mes compétences et qualités en réelles opportunités pro m’ont aidé à franchir ce mur. J’ai ainsi changé d’entreprise pour un poste avec plus de responsabilités, en phase avec mes attentes et valeurs. L’avenir reste ouvert pour moi et « sky is the limit » grâce aux conseils et réponses amenés par Delphine. Un cadeau à se faire, incontestablement »

Antoine B., Manager développement commercial, création d’entreprise

« Delphine m’a accompagné dans le cadre d’une prise de poste. Il s’agissait pour moi d’un cap à passer. 

J’ai pu prendre conscience de certains points de blocage et les lever à travers de nombreuses mises en situation, de façon très concrète. Ce travail m’a permis de mieux gérer mon temps et mes priorités au quotidien, de mieux déléguer et d’être à l’aise et direct dans mes interactions professionnelles et personnelles. Je me sens aujourd’hui prêt pour développer mon business et relever mes défis professionnels. »

 
Axelle de L., maman de Flore en prépa Bio

«  Delphine Schapira a coaché ma fille en 2018 dans le cadre de sa réorientation à Bac +1. 
Sa méthode combine un questionnement pertinent et une visée pragmatique. 

Grâce à cet accompagnement, ma fille a pu identifier son projet professionnel est définir les parcours de formation pour y accéder.  
Un travail mené sereinement dans un format court."

Marie de B., maman de Constance et Valentine

« Delphine a accompagné mes deux filles en 1ère année de licence et en 1ère.. résultats spectaculaires pour les deux, ressorties avec une meilleure connaissance de leurs aptitudes et un objectif précis d'orientation... Elles ont eu le déclic. Le calme, la bienveillance, l'écoute et le grand respect de la personnalité des jeunes fait de Delphine un coach que je recommande fortement. »

Zoe, Elève en première S

Quand j’ai rencontré Delphine, j’aurai préféré me casser le pied plutôt que faire des études. 

Elle m’a aidé à reprendre confiance en moi, à retrouver ma motivation et à savoir ce que je voulais vraiment faire. Aujourd’hui, je suis en terminale S et l’année prochaine, je veux faire des études de médecine.

Rosanna, Elève en première ES

Étant en première, j’ai décidé d’aller voir Delphine dans un premier temps pour m’éclaircir au sujet de mon orientation post bac. 

Je ne savais pas ce dont j’avais envie et ce dont j’étais capable. Nous avons surtout travaillé sur moi, ce que j’aime, ce dont je suis capable, j’ai identifié mes facilités. Grâce à ce premier travail j’ai pu savoir ce que je valais et gagner en confiance en moi. Pendant les autres séances j’ai pu creuser des pistes précises (contenus de métiers, formations…). Pour résumer, le travail avec Delphine m’a éclairci sur mes choix futurs. Merci, Delphine, pour cet accompagnement de qualité.

 

* À LIRE

  • « Les quatre accords Toltèques », Miguel Ruiz

  • « Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des Murs » Marshall B. Rosenberg

Nos atouts

Confiance

Conseils

Savoir faire


 

Delphine Schapira Madeline

Boulogne-Billancourt ou Paris

Tél. 06 61 11 45 39

delphine.schapira@elanettalents.com

  Suivez nous